Marques de maîtres boulangers de Nancy, 1596 (HH 35)

Marques de maîtres boulangers de Nancy, 1596 (HH 35)

Les hans à la Renaissance

Le han (ou corporation de métier) des boulangers de Nancy semble dater de l’époque du règne du duc Raoul (au XIVe siècle). A l’instar des autres hans, les maîtres ont le monopole de leur métier. Il n’est permis à personne de vendre du pain, s’il ne fait partie du han des boulangers.

Pour éviter les abus, le conseil de ville, par le biais des polices des marchés et des subsistances, surveille étroitement les membres des hans. Dans un souci de contrôle de l’hygiène publique, il est particulièrement vigilant aux métiers liés aux denrées alimentaires.

Des cachets sont obligatoirement apposés par les boulangers sur chacun de leurs produits ; chaque marque devant être déposée à l’hôtel de ville. Aucune marchandise ne pouvait être mise en vente avant d’avoir été reconnue bonne (selon les règles du han). Ainsi les boulangers sont tenus de « faire leurs pains bons, sans mixture de farine mauvaise et réprouvée ; iceux cuire et essuyer bien et duement et les tenir de poids ». Si un pain n’a pas ces qualités, il est aussitôt saisi, et le délinquant est condamné à une amende.