Les archives


 

Le mot "archives" désigne avant tout des documents

Les archives sont définies par la loi comme étant « l’ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale, et par tout service ou organisme public ou privé, dans l’exercice de leur activité ». Les archives sont donc le fruit et le reflet de l’activité des hommes. La notion d'archives est indépendante :

  • de la date du document : un document d'archives peut avoir été créé il y a plus de quatre cent ans tout comme hier... Dès leur création, les archives sont des archives !
  • de sa forme : il peut aussi bien s'agir d'un texte que d'un document figuré, d'un document sonore, d’un livre ou d’un document électronique…
  • et de son support physique : il existe de nombreux supports de transmission de l'information comme le parchemin, le papier, la photographie, la bande magnétique ou le cédérom…

Et la loi ajoute, "la conservation des archives est organisée dans l'intérêt public tant pour les besoins de la gestion et de la justification des droits des personnes physiques ou morales, publiques ou privées, que pour la documentation historique de la recherche." Les archives sont donc d’abord conservées à des fins utilitaires, elles sont une source du droit. Mais elles sont aussi les traces laissées par le passé : elles sont une source de l’histoire.

  • Pièce concernant le droit de bourgeoisie (BB 46)
  • M. E. Krantz, doyen de la faculté de Lorraine (368 Z 2)
  • Menu du repas à l'occasion de l'inauguration du concours régional (17 Fi 19)
  • Papier à en-tête de la manufacture de chaussures Spire (16 Fi 51)

Le mot "archives" désigne aussi un service

La nécessité d'archiver est ancienne. Dès la création de l'écriture, il y eut des archives. Leur utilité première était de servir à celui qui les produisait, et qui se préoccupait donc de les conserver dans son entourage immédiat.

Les services d'archives sont créés à la Révolution française, qui jette les bases législatives et réglementaires de l'organisation du réseau actuel des services d'archives en France. Elle a également établi le principe de la centralisation des archives de la Nation et celui de leur accessibilité à tout citoyen (loi du 7 messidor an II).

L’archivage des dossiers produits et reçus par les administrations françaises est une préoccupation qui perdure au niveau des différents échelons de la fonction publique. Cette activité est légiférée notamment par le Code du patrimoine et la loi du 15 juillet 2008.